L’atelier du mardi matin en était à sa 4e séance de travail sur le tableau “Le Port d’Anvers” de Jongkind, quand l’ordre de confinement est tombé sur l’Atelier du Thabor…

MAIS

Les consignes de travail d’Anna Pichotka ont remis très vite tout le monde en place : chez soi, oui, mais devant un chevalet et la tête ouverte sur un espace infini : “Vous voyez que j’ai choisi des œuvres très lumineuses….laissez-vous aller et cherchez du plaisir, du rythme et la couleur !”

Ce porte folio garde les traces de ce travail hors du commun.