Dans l’antre du Minotaure

Du 2 au 15 décembre 2019, les deux sculpteurs Georges Fortuna et Jean-François Champeaux, le peintre Bernard Meyran, ont exposé à l’Orangerie du Thabor dans une atmosphère de musique Dubstep produite par un musicien Mental Empire.

On doit à la rencontre heureuse et fertile des univers très différents de ces artistes, cette exposition, fruit de l’exploration tout à fait originale de la mythologie grecque.

Une idée a germé entre JF. Champeaux et G. Fortuna, celle d’une sculpture à quatre mains alors que le mythe du Minotaure hantait l’imaginaire de B. Meyran. D’où la réalisation de « ce monstre géant » en matériaux recyclés (fer, papier mâché, terre) trainant « derrière lui son funeste destin », armé de sa « féroce énergie » au milieu de toute une galerie de « portraits équivoques » issue du mythe.

De part « l’énergie brutale » et leur liberté d’expression, ces trois aventuriers de la création sont parvenus sans conteste à relever le défi, celui d’une superbe échappée « du dédale de leurs barrières ».

Les expressions entre guillemets sont extraites des textes soumis aux visiteurs lors de l’exposition car qui sauraient mieux qu’eux-mêmes parler de leur démarche et de leur univers artistique ?