Du 23 au 29 mai, dernière exposition annuelle de l’Atelier

Le lendemain de la Journée des Arts, l’exposition de fin d’année de l’Atelier du Thabor a réuni plus de soixante-dix œuvres : dessin, peinture, sculpture, gravure issues des travaux des ateliers et représentatives de la richesse de production, de la maîtrise artistique de ses adhérents. Chaque atelier en a fourni – difficilement – seulement six parmi les multiples créations réalisées dans l’année.

Trace imposante de la Journée des Arts, l’oeuvre collective – détournement du “Bal du Moulin de la Galette” – de Renoir, réalisée sous l’égide de Boris Foscolo, attire le promeneur à travers la verrière latérale de l’Orangerie. Ils ont été nombreux, 1400, à visiter l’exposition.

Le prisme des “Fenêtres” – thème choisi en début d’année par les artistes animateurs – fait percevoir la richesse d’une contrainte thématique avec son apport à la fois en cohérence et divergence.

Cohérence par l’objet représenté (transparence ? rectangle ? regard traversant ?) et divergences, par l’appropriation et l’interprétation sémantique ou symbolique du sujet imposé. Et des choix artistiques affirmés.

“Fenêtres”, c’est quoi ? Et chaque atelier répond dans la cohérence, et  chaque adhérent de chacun de ces ateliers répond, à sa façon, à sa manière par sa réalisation personnelle.

C’est alors que, sur les murs et les tables, ça diverge,  dévie, invente, détourne…

C’est de la couleur, des formes, de la matière. Et le regard du voyeur, du regardeur, se pose en direct ou derrière les verrières de l’Orangerie.